Mise en page 1

« Espérons que… Speriamo che… »

Le coeur à l'ouvrage couverture SNaissance du projet

Face au succès du livre « Le cœur à l’ouvrage. Il lavoro nel cuore » publié en 2004 et réalisé par l’association des Piémontais en Savoie sur le thème de l’émigration piémontaise, les associations Italiennes de la région ont sollicité le COM.IT.ES. pour étendre la recherche.

En mai 2006, en collaboration avec les Archives Départementales, le COM.IT.ES. a donc entrepris une RECHERCHE pour sauvegarder et valoriser la mémoire de l’émigration italienne dans les Pays de Savoie.

speriamo che FLYER départObjectifs de la recherche

Les objectifs étaient de mobiliser les Italiens de 1ère, 2ème, 3ème et 4ème générations pour qu’ils témoignent de la manière dont ils ont vécu le phénomène migratoire, de mettre en valeur la présence et le rôle des immigrés italiens dans la société savoyarde, de montrer la richesse d’une double culture et d’évoquer les différents regards portés sur l’étranger : du mépris  à l’intégration.

 

speriamo che FLYER espoirChoix du titre

« Plus que tout homme, l’émigrant emprunte très souvent les chemins de l’espoir. » (introduction du livre Espérons que… Speriamo che…). Le grand écrivain italien Edmondo De Amicis soulignait d’ailleurs dans son ouvrage La carozza di tutti  (1896), « La parola che mi pare la più dolce e la più sapiente delle parole umane è « speriamo ». »

Et combien de fois ces émigrés italiens auront prononcé ou bien seulement pensé ces mots : « speriamo che… » ?

A notre tour, espérons que ces mots ne quittent jamais l’esprit d’aucun homme.

Concrétisation du projet

De multiples témoignages ont été recueillis auprès des individus, des associations italiennes, des institutions telles que le Consulat d’Italie, l’Office National d’Immigration de Modane (qui fonctionna de 1949 à 1969), des archives des divers services administratifs français. Il s’agit de témoignages oraux et écrits mais aussi matériels (photographies, correspondance, objets, maquettes, œuvres d’art…).

speriamo che FLYER venezAprès quatre années de recherche menée grâce, notamment, à l’appui fondamental de l’Assemblée des Pays de Savoie, le projet aboutit à:

  • la création d’un Fonds d’Archives de mémoire orale auprès des Archives Départementales de la Savoie
  • une exposition itinérante appelée « ESPERONS QUE…SPERIAMO CHE… » qui a circulé en plusieurs centres des deux Départements savoyards, mais aussi à Grenoble, à Turin lors du 150e anniversaire de l’Unité italienne, et dans d’autres villes du Piémont et du Sud de l’Italie. On estime qu’elle a été vue par près de 40.000 visiteurs.
  • un livre-catalogue du même titre en deux éditions jumelles, française et italienne.
Chargés de missions

Trois chargés de mission à temps partiel ont participé à cette recherche : Angela CAPRIOGLIO, sociologue experte en études sociales, François FORRAY, historien savoyard spécialisé dans l’étude des relations franco-italiennes et de la civilisation alpine et Valentina ZINGARI, ethnologue plus spécialement chargée de la mémoire orale pour le compte des Archives Départementales de la Savoie.

Partenariat technique

Le COM.IT.ES. a bénéficié de la collaboration technique du Musée Savoisien de Chambéry, du Conservatoire d’Art et d’Histoire de la Haute-Savoie, du Musée d’Annecy, du Musée de l’Emigration de Frossasco et de l’Ecomusée de Biella.

Partenariat financier

Le projet a été financé sur plusieurs années par l’Assemblée des Pays de Savoie, le Conseil Régional Rhône-Alpes, l’ACSE (Agence Nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances), la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), la Ville de Chambéry et la Région Piémont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*